Salomé Melchior writes about her father Laurent, whom she considers to be a sublime poem. He faded away recently and unexpectedly. For her, Poetry is the open sea where she may bring her father back to life through her vivid memory.

Suite à ta mort,
tout paraît futile,
tout est néant et enivrant
dans cette vie peu docile.

Ton absence résonne:
Fut-il?

Ton bonheur,
ton punch et ton rire
sont dessinés en moi
et forment des tableaux
de divins souvenirs.

Élégant, combattant et rêveur,
Laurent était en quête d’être un homme libre
sur cette terre en apesanteur.

Ses idées naviguèrent toujours vers le large
et son cœur n’avait pas de frontières
avec de la générosité étalée sur ses doux rivages.

L’âme de mon père s’aventure au delà des sécurités côtières
sans délaisser l’amour de la mer.

Il n’avait jamais peur de sortir du port de l’habitude,
sa colonne vertébrale était tel un mât solide dans l’air lugubre.

Ses poumons ont stocké trop de fumée,
et d’un jour à l’autre,
il s’est envolé.

Papa il y a en toi des océans de tendresse,
de l’optimisme même dans la détresse.

Tu meurs à cause d’une tumeur sans nom,
et tu embarques avec toi plusieurs noms:
l’Aventure, la Beauté, la Bonté,
en somme, tout ce qu’il y a de plus Pur dans cette vaste nature.

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
On Key

Related Posts

Hope One Day

by Neelam Shah / third-placed winner of the LSESU Poetry Society’s Summer Competition Hope One Day I hope one day there will be end to

scroll to top